Skip to content

5 façons brillantes de cacher ses cheveux blancs

Attendez, l’opération est relativement délicate… J’y suis presssque… encore une petite seconde… C’est bon?!.. Non, loupé… Si je me tortille devant mon miroir, pince à épiler à la main, en louchant vers le haut, oui, vous l’avez compris, c’est parce que j’essaie d’effacer toute trace de cheveux blancs de mon crâne. Pourquoi? Bon, c’est vrai que un ou deux cheveux blancs, ce n’est pas bien grave, mais ça reste agaçant. Et préoccupant. Vous n’êtes pas d’accord? Alors rien que pour ça, le sujet mérite d’être traité, et en profondeur! Pourquoi on a des cheveux blancs? A quel âge les cheveux blancs commencent à apparaître? Comment cacher ses cheveux blancs? Ah Ah, rien ne va m’échapper! Prête?!

Canitie.

Non, non ce n’est pas une attaque, ni une insulte. C’est un mot savant pour dire « blanchissement, décoloration des poils ». Nous y voilà. Nous souffrons TOUTES, à un moment ou à un autre de notre vie, de canitie. Pourquoi? Très bonne question. Je pourrais vous répondre que c’est la vie et que nous allons toutes dans le même sens sans qu’il soit malheureusement possible de faire quoi que ce soit… Mais à vrai dire j’ai plutôt très envie de vous expliquer scientifiquement pourquoi. Bon, il reste pas mal de zones d’ombre sur le processus exact, mais en quelques mots, tout est question de mélanine. La mélanine colore nos cheveux, peau, yeux,… Lorsque les mélanocytes, les cellules qui produisent la mélanine, ne sont plus en mesure de produire de pigments colorés, le cheveux pousse blanc (c’est à vrai dire un peu plus complexe que ça, mais ça fera l’affaire). Certaines maladies ou certains épisodes de stress peuvent également entraîner une apparition précoce de cheveux blancs. Cependant, ces derniers font leur apparition avant 20 ans, dans le pire des cas, et autour de 40 ans, pour les plus chanceuses!

Je trouvais intéressant de noter que les cheveux dits poivre et sel ne sont pas des cheveux gris parsemés de cheveux blancs, mais un mélange de cheveux naturels (donc noir ou brun) et de cheveux blancs qui ensemble donnent cette impression « grisonnante ». Oui, les cheveux gris n’existent pas!

Voici les différentes techniques pour masquer ses cheveux blancs:

Le balayage

Ca y est, vous avez quelques cheveux blancs qui ont fait leur apparition. Ce n’était pas tellement gênant jusqu’à aujourd’hui. Mais là, vous ressentez le besoin pressant de faire quelque chose. Et pourtant, vous n’avez pas envie de rentrer dans le cercle astreignant des couleurs. Je comprends. La solution pour vous: faire un balayage (éclaircissement de mèches sur l’ensemble de la chevelure). Le balayage ne couvrira pas vos cheveux blancs, mais il leur permettra de se « fondre » dans les mèches de votre chevelure devenues plus claires. L’avantage: avec un balayage bien fait, la repousse a un aspect plus naturel car moins « marquée » à la racine.

Si malgré cela vos cheveux blancs ne parviennent pas à se fondre comme vous le souhaitiez, vous pouvez toujours opter pour une couleur.

La couleur

Deux options s’offrent alors alors à vous:

  1. La couleur ton sur ton: c’est une couleur proche de votre couleur naturelle mais qui vous apportera un joli reflet. Sa caractéristique est qu’elle est utilisée avec un oxydant très faible (pour reprendre le jargon des coiffeurs), ce qui fait que le cheveu est moins oxydé, est donc moins abîmé. Par ailleurs, les pigments artificiels de la couleur ton sur ton ne pénètrent pas à l’intérieur du cheveu mais se fixent à la surface de ce dernier: elle tiendra donc moins longtemps et dégorgera progressivement au cours des shampooings. L’avantage est que la démarcation ne sera alors pas nette au niveau de la racine, et que la repousse aura donc là aussi un aspect plus naturel.

    Note:

    • avec un ton sur ton, il ne sera pas possible d’éclaircir vos cheveux de plus de 1 ton maximum, ce qui est assez subtile; il sera par contre possible de foncer de plusieurs tons.
    • les tons sur tons sont à préférer lorsque l’on n’a pas beaucoup de cheveux blancs (moins de 70% de la tête) car ces derniers sont couverts en surface : on pourra toujours les deviner à travers la couleur. La repousse est donc naturelle, certes, mais le résultat après plusieurs shampooings pas uniforme! Ainsi, si vous avez plus de 70% de cheveux blancs sur la tête, il vous faudra préférer une couleur d’oxydation.
  2. La couleur d’oxydation: elle couvre 100% des cheveux blancs, et peut éclaircir une couleur naturelle de 3 tons maximum (il est toujours possible de foncer davantage par contre). A l’inverse du ton sur ton, les pigments naturels du cheveu sont modifiés (sauf dans le cas du cheveu blanc qui n’a plus de pigments) puisque la couleur pénètre à l’intérieur du cheveu. Le gros inconvénient: la repousse est nette et donc très démarquée à la racine.

Conseil: si vous avez toute la tête blanche, privilégiez une couleur claire (blonde) pour permettre une repousse plus discrète des cheveux blancs. Votre coiffeur saura de toutes façons vous orienter au mieux!

Les mèches de couleur

C’est plus rare, mais ça existe, et ça marche! Si vous ne souhaitez pas tomber dans le cercle infernal des couleurs, ou si vous y êtes allergique, vous pouvez opter pour des mèches de couleur pour camoufler vos cheveux blancs. Le principe est le même que celui du balayage, mais au lieu d’éclaircir des cheveux foncés, on fonce des cheveux clairs. La repousse sera tout aussi naturelle que pour le balayage!

Le shampoing américain

Dernière technique (que j’utilise moi-même et que j’adore): le shampoing américain. Il s’agit d’une huile que le coiffeur vous applique comme un shampoing, et qui a pour fonction d’éclaircir de quelques tons la base de vos cheveux. Les cheveux blancs ne seront alors pas couverts, mais ils se fondront davantage. C’est moins contraignant qu’une couleur car l’application est beaucoup plus simple et rapide. Attention, avant de se lancer dans un shampooing américain, il faut aimer les reflets chauds, cuivrés, dorés,…

Les techniques pour dissimuler les cheveux blancs et les repousses

Que vous ayez opté pour une couleur ton sur ton, un balayage, une couleur d’oxydation, ou autre, j’ai trouvé intéressant de vous parler de quelques techniques de camouflage des repousses, qui vous permettront d’espacer vos couleurs, ou d’avoir un résultat plus propre entre.

  1. Les techniques de coiffures : ça parait simple, mais on n’y pense pas forcément. Selon l’endroit où se situent les cheveux blancs, changer la raie de coté, ou la passer au milieu peut suffire à masquer quelques cheveux blancs. Dans le cas fréquent d’apparition des premiers cheveux blancs sur les tempes, adopter une coupe courte (boyish ou carré droit selon les cas) coiffée vers l’avant, permettra de masquer les repousses disgracieuses. Soyez astucieuse!
  2. Les sprays racines (Magic Retouch de L’Oréal, Bye Bye Racine du Salon Coloré par Rodolphe,…) : il suffit de les pulvériser sur les repousses blanches pour les colorer (sur la raie et sur les bordures). La couleur tient d’un shampooing sur l’autre. Très pratique entre deux couleurs pour masquer les repousses désagréables.
  3. Le mascara pour cheveux (K pour Karité) :s’applique exactement comme un mascara et permet de colorer les cheveux blancs localement. A mon avis, les sprays sont plus pratiques mais surtout plus efficaces et donnent un effet plus «naturel » car moins marqué que les mascaras.

Je pense que vous avez désormais presque toutes les armes en main pour couvrir vos cheveux blancs. Presque, car j’en ai gardé une pour la fin. C’est… Non, en fait je pense que je vous en parlerai la prochaine fois. Oui, ce sujet mérite tout compte fait que je lui dédie un article… Allez, je vous laisse, ce nouvel article m’attend!

MM de Moment-Privé

Allez, vous mourrez d’envie de lire un autre article, non?!…

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *